Province ecclésiastique de Reims

Centre administratif de la Province ecclésiastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De la nouvelle liturgie Aristotélicienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Egmont
Archevêque de Reims
avatar

Nombre de messages : 78
Localisation : Sainte-Menéhould (IRL : Bruxelles)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: De la nouvelle liturgie Aristotélicienne.   Dim 12 Fév à 19:33



Résumé de la liturgie Aristocélienne.



.........La liturgie Aristocélienne ici présentée et divisée en 6 temps plus un. Chaque temps compte 7 dimanches, soit environ deux mois. Chaque temps se termine par une grande fête en l’honneur d’Aristote, soit six grandes fêtes sur l’année.

.........Le septième temps de l’année qui commence début décembre, voire fin novembre, est le temps des grandes fêtes religieuses confondues dont celle de Noël qui célèbre la naissance de Jésus qui a apporté beaucoup à son peuple à l’époque. Cette période est la période adventice, elle s’ajoute aux autres. C’est un temps de préparation à la fête de la nouvelle année civile et de la nouvelle année liturgique, mais aussi à la naissance d’Aristote.

.........Le prêche principal se déroulerait le dimanche matin comme à l’habitude. Prenons l’exemple du premier temps de l’année liturgique pour montrer le fonctionnement :
Le premier dimanche de janvier serait le jour du prêche sur le péché d’Orgueil et de l’idée existentielle« Il vous semble raisonnable de dire que l’Etre divin est tout puissant ». Pour contrebalancer le prêche sur le péché, nous proposons d’y ajouter une vertu et sa valeur inverse, ici celles de l’Humilité et de l’Effacement. Ainsi le prêche s’axerait sur la façon de vivre sans commettre le péché, et les solutions à apporter pour y remédier.
Le dimanche suivant, la prêche serait basé sur le péché de gourmandise, avec les valeurs et vertus d’Abstinence et de Suffisance qui le contrebalance. La question existentielle abordée serait celle-ci « Il ne vous semble pas insensé de dire que la métaphysique est la science de ce qui est en tant qu’il est, et de l’étant en tant qu’étant »

.........Ainsi, les cinq questions existentielles seront abordées à chaque temps de l’année liturgique et répétées six fois au long de l’année.

.........A la fin de ce premier temps de la liturgie, on retrouve la première grande fête en l’honneur d’Aristote. Celle-ci se situerait vers la fin février. Lors de cette grande fête, le prêche serait orienté vers la vie proprement dite d’Aristote, un moment fort qu’il a vécu et qui offre peut-être une forme de vertu, de péché ou de valeur abordés au cours du temps précédent. En plus de ce prêche spécial, certains corps de métier seraient mis en avant lors de ces fêtes avec la célébration des trois saints choisis pour l’occasion. Ici, lors de cette première fête, il s’agirait des cultivateurs de blé, maïs et légumes dont les saints patrons sont respectivement saint Isidore saint Médard et saint Fiacre. Chaque prêtre voit à ce moment là ce qu’il peut en tirer et la fête populaire qui peut être mise en place dans le village.

.........Les baptêmes et les mariages seront célébrés à des moments précis de l’année. Ainsi, les mariages et baptêmes en janvier ne pourront se faire que le 3ème dimanche de l’année, le 5ème dimanche (fin janvier, début février). Il faudra attendre au plus deux semaines avant de se faire baptiser (ou de se marier), car durant les fêtes d’Aristote il sera possible de se faire baptiser ou de se marier.

.........Pâques reste une fête majeure du calendrier liturgique (Pâques tombent entre la mi-mars et la fin avril, et seront célébrées en parallèle à celle irl). Le jour de cette fête, nous célébrerons la résurrection de Jésus comme d'habitude. (voir plus bas le rôle de Jésus dans la religion)

.........La Toussaint sera comme à l’habitude célébrée début novembre et sera comme son nom l’indique la fête de tous les Saints. Le lendemain, le jour des morts, est toujours d’actualité.

.........Le dernier évènement majeur de l’année liturgique sera, comme je vous l’ai dit plus haut, la Période Adventice. Lors de cette période, nous célébrerons les saints joueurs comme FrèreNico le voulait. Nous célébrerons aussi la fête de Noël avec la naissance de Jésus. Toute cette période doit être comprise comme un temps de préparation à la naissance d’Aristote et à la nouvelle année liturgique, un peu comme la période de l’Avent.

NOTE : Les 3ème et 5ème dimanche de chaque temps de l’année liturgique ne font pas l’objet d’un prêche sur une question existentielle, mais la place est laissée pour les baptêmes et les mariages.

Fait sur base des travaux de l'abbaye cistercienne de Noirlac et compilé par le Père Aaron.

Lecteur, ce document est peut être obsolète, incompréhensible, incomplet ou erroné. Dans ces cas n'hésite pas à informer les maîtres à la suite de l'ouvrage (par une réponse), ou sur ce sujet-çi, , existant pour cela.

Document de l'Université.
Etdiant : La curie
Maîtres : Egmont, FrèreNico

_________________
Cardinal et Archevêque de Reims
Illuminati
Père cistercien - Prévôt
Maître de Théologie et d'Arithmétique à l'Université
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rr-reims.forum2jeux.com
 
De la nouvelle liturgie Aristotélicienne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Essai - Des origines de la Foi Aristotélicienne
» Des origines de la foi Aristotélicienne
» x - Eglise Aristotélicienne
» La Religion aristotélicienne
» X - Collège Héraldique de l'Église Aristotélicienne et des S

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province ecclésiastique de Reims :: Bibliothèque de la Province ecclésiastique :: Dogme et liturgie-
Sauter vers: